Feeds:
Articles
Commentaires

Posts Tagged ‘Dénivelé’

Aujourd’hui, retour sur les sentiers avec un départ à 7 heures du Stade de la Redoute.

La ligne droite qui me mène du stade au début du sentier me permet de m’échauffer un peu et c’est avec plein d’enthousiasme que je m’élance sur les premières pentes légèrement caillouteuses. Je croise en courant les premiers randonneurs qui s’écartent pour me laisser passer. J’imagine que je vais pouvoir maintenir ce rythme jusqu’au bout.

Pont Vinh San

Pont Vinh San

Je m’arrête quelques instants pour prendre une photo du Pont Vinh-San et me voilà reparti.

Mais petit à petit, je sens que ma progression n’est plus aussi rapide qu’au début. Arrivé un peu plus haut, je m’arrête à nouveau pour prendre une photo de la ville de Saint-Denis qui ressemble à une maquette. Je laisse passer un randonneur qui m’a l’air d’avoir un bon rythme et je me dit que je vais pouvoir le suivre tranquillement.

Saint-Denis

Saint-Denis vue du sentier

Malheureusement, je cours de plus en plus lentement et au bout d’une demi heure de montée, j’abandonne totalement l’idée de courir. Je ne reverrais jamais le dos de ce randonneur.

De toute manière, le terrain est glissant et je fais extrêmement attention à ne pas me tordre la cheville. Autant dire que j’avance au ralenti, pour moi qui ai l’habitude de courir sur route.

Comme il a plu pendant la nuit, les passages en sous-bois ressemblent à une patinoire et c’est dans la boue que je progresse. Les rochers et les racines rendus glissants ne me facilitent pas la tâche. Je me dis que les sentiers de la Réunion ne sont décidément pas mes copains, et lorsqu’on dit qu’il sont techniques c’est uniquement pour ne pas dire qu’ils sont truffés de cailloux et de racines !

Malgré cela, je continue de monter et reste ébahi quand je vois des coureurs dévaler en courant le sentier que j’ai eu un mal fou à gravir. Et ils n’ont même pas l’air de glisser !

Lors de certains passages, je me retrouve tout seul et je me suis même perdu à un moment. Heureusement que les panneaux sur le sentier m’ont permis de retrouver mon chemin.

Finalement au bout d’une heure et 5 minutes, j’arrive au bout de ces 3,7 km de montée !

(suite…)

Publicités

Read Full Post »

Après avoir repris l’entraînement au sein de mon club mardi soir et retrouvé les plaisirs de la PPG (mardi) et de la VMA court (mercredi), j’ai eu envie aujourd’hui de tester mes nouvelles chaussures.

Ni une, ni deux, direction le chemin des Anglais qui n’est pas très loin de la maison pour une petite sortie. Arrivé là-bas, la pluie s’invite à ma petite balade. Et lorsque je découvre le type de sentier sur lequel je vais m’aventurer, je me dis que j’ai intérêt à faire très attention à ma cheville.

Chemin des Anglais

Me voilà donc parti sur le sentier où j’ai l’impression de marcher sur des oeufs. J’arrive tout de même à courir un peu sur des portions plus stables. Et puis le sentier descend tranquillement. Je croise au passage d’autres coureurs et randonneurs. Ça me change pas mal de la route et c’est avec plaisir que j’arrive au bout du chemin avant d’entamer la descente vers la Grande Chaloupe. Je découvre une superbe vue malgré la pluie sur la route du littoral et la Grande Chaloupe.

(suite…)

Read Full Post »

J’ai un peu délaissé mon blog depuis mon entorse. Ne pouvant plus faire de sport,  j’ai le moral dans les chaussettes.

Ce week-end j’ai essayé d’oublier un peu tout ça en suivant à distance mes camarades de club qui étaient alignés sur la Diagonale des fous, le trail de Bourbon ou la Mascareignes.

La Diagonale des fous ou Grand Raid de la Réunion est un ultra-trail de 162km et 9643m de dénivelé positif. C’est l’évènement sportif majeur à la Réunion.  Le Trail de Bourbon est une course de 93km avec 4920m de dénivelé positif. Quand à la petite dernière la Mascareignes, elle se court sur 61km avec 3036m de Dénivelé.

Je devais les assister sur un point de ravitaillement mais avec cette entorse de dernière minute je n’ai pas pu le faire. Je les ai tout de même suivi à la télé, à la radio et sur internet à chaque pointage.

C’est avec joie que je les voyais progresser ou baisser dans le classement. J’imaginais les difficultés de la course et les défaillances. J’étais triste quand je découvrais des abandons ou des hors-délais.

En remplissant mon tableau avec leurs classements et leurs pointages, je surveillais les horaires de fermetures des postes en espérant les voir arriver à temps.

Au final ils m’ont bien fait vibrer pendant ce week-end pendant que je calculais leurs temps de pause en espérant qu’ils allaient repartir et que je les imaginais crapahutant sur les sentiers.

Read Full Post »

Travail en côtes

Aujourd’hui après un échauffement d’une demi heure sur le front de mer dyonisien, nous avons effectué une séance de travail en côtes. Mon groupe de niveau (Orange) devait effectuer 8 répétitions. Me sentant particulièrement bien et arrivant à suivre sans grande difficulté les coureurs du niveau supérieur (Rouge), ceux-ci m’ont incité à suivre leur programme, à savoir 2 répétitions supplémentaires.

Malheureusement, je n’ai pu au final en effectuer que 9. J’ai atteint mes limites du moment, et mon Garmin m’a confirmé mes sensations avec une FC max de 192. Autant dire que j’étais dans le rouge comme on peut le voir sur ce graphique.

Mais c’est après ce type de séance où je termine plus ou moins lessivé que j’ai l’impression de m’être vraiment entraîné.

Read Full Post »

A La Montagne

Pour courir, c’est bien connu il suffit de chausser ses baskets et de sortir de chez soi. Pas besoin de partir très loin. Bien évidemment, c’est plus agréable quand on n’habite pas en ville. Dans mon cas, l’inconvénient d’habiter à la Montagne à Saint-Denis, c’est le dénivelé. Dès que je sors de chez moi, j’ai uniquement le choix de grimper une côte. Et c’est parfois difficile de démarrer à froid en montée. (suite…)

Read Full Post »

Un peu de dénivelé

Après la reprise d’hier sur parcours plat, j’ai décidé aujourd’hui d’ajouter un peu de dénivelé à ma sortie, histoire de tester mes jambes. C’est donc à côté de la maison où je bénéficie de côtes  intéressantes que j’ai décidé de m’entraîner. Au final, je me suis rassuré sur mon état de forme après une sortie 49 minutes et 270 m de dénivelé positif pour 8,7 km. Mes sensations ont été bonnes tout au long du parcours.

Read Full Post »